luigino-bruni-w.png
© Stefania Casellato

"Je suis un économiste et un historien de la pensée économique, et je m’intéresse toujours plus à l'éthique, aux études bibliques, à la littérature. Ces centres d’ intérêt secondaires se sont développés au fil des ans au point de changer la nature de ma profession, qui est en constante évolution. Parce que lorsque j'ai essayé d'approfondir les termes "économiques" qui me fascinaient depuis le début de mes études - bien-être, bonheur, réciprocité, marché, don, réciprocité, gratuité... - je me suis progressivement rendu compte que ces mots « basiques » sont trop riches et trop complexes pour être bien compris et expliqués par la seule science économique, pas même par cette économie que j'avais moi-même contribué à ouvrir aux questions sociales et civiles.

Les différentes disciplines, sans exception aucune, meurent lorsqu'elles tentent de passer de la théorie à la vie. Pour ressusciter, elles doivent commencer à dialoguer avec leurs sœurs, les autres disciplines, car les verbes qui ouvrent la vie et l'expliquent doivent être conjugués à la première personne du pluriel (nous).

Ainsi, aujourd'hui, mon travail de recherche intellectuelle fait alterner des articles de théorie économique avec des commentaires bibliques, des livres sur l'histoire de la pensée économique avec d'autres sur la nature religieuse du capitalisme, et aucune de ces approches ne peut à elle seule exprimer ce qui occupe mon esprit et mon cœur aujourd'hui."

Image
Image
PROFESSEUR TITULAIRE
Économie politique
COORDINATEUR DE THÈSE DE DOCTORAT en Sciences conomie Civile
Image
RÉDACTEUR EN CHEF de la revue internationale
IREC (InternationalReview of Economics)

Économie Civile

Éssais, recherches et articles
sur l’économie et l’histoire des idées

Oiknomia

Capitalisme, religions et sacré

Organisations et Idéaux

Gouvernance, charismes et motivations

Commentaires Bibliques

Un économiste lit le Livre des livres
luigino-bruni-w.png
© Stefania Casellato
"Je suis un économiste et un historien de la pensée économique, et je m’intéresse toujours plus à l'éthique, aux études bibliques, à la littérature. Ces centres d’ intérêt secondaires se sont développés au fil des ans au point de changer la nature de ma profession, qui est en constante évolution. Parce que lorsque j'ai essayé d'approfondir les termes "économiques" qui me fascinaient depuis le début de mes études - bien-être, bonheur, réciprocité, marché, don, réciprocité, gratuité... - je me suis progressivement rendu compte que ces mots « basiques » sont trop riches et trop complexes pour être bien compris et expliqués par la seule science économique, pas même par cette économie que j'avais moi-même contribué à ouvrir aux questions sociales et civiles."
Image
Image
PROFESSEUR TITULAIRE
Économie politique
COORDINATEUR DE THÈSE DE DOCTORAT en Sciences conomie Civile

Derniers articles